J’ai un truc à vous dire…

14 Fév

Alors voilà comment j’envisageais mon avenir proche.

Puisque bébé veut pas venir, bah autant faire autre chose de ma vie hein, on verra plus tard. Ce sera boulot  à fond. Alors je me dis qu’on va « faire attention » quelques mois, histoire de m’installer dans mon job et pis de finir la période d’essai quand même ! Ca fait bientôt 3 ans qu’on attend, on est plus à quelques mois près.

Ouais, mais ça, O_o, quelle audace, c’était faire des plans ! Mais Dame Nature n’aime pas du tout qu’on décide à sa place. Elle aime faire des surprises, bonnes ou mauvaises. Et donc là, va savoir pourquoi, elle décide que c’est peut-être ben le moment de me jouer un petit tour.

Alors que je ne m’y attends pas, j’ai du retard. Je me connais très bien, je commence à savoir reconnaitre les signes qui ne trompent pas. Mais je ne peux pas y croire. J’achète un test, alors que je sais déjà. Mais je n’arrive pas à me résoudre à le faire. Parce qu’une fois que j’en aurai confirmation, c’est une cascade d’interrogations qui va s’abattre sur moi. Mais on ne peut pas passer son temps à reculer ; va bien falloir que je décide à aller faire mon pipi. Et la 2ème petite barre s’affiche. Voilà, je suis enceinte !

Ah, mais c’est pour ça que je suis si claquée !!

Ah, mais c’est pour ça que mes pantalons semblent si serrés (comment ça, pas déjà ?!) !

Déboussolée je suis. Parce que :

1 : je ne m’y attendais pas. Bah oui, on était censés faire attention. Et là vous vous dites que c pas étonnant qu’on ait eu tant de mal à faire un bébé jusqu’ici vu comment j’ai l’air douée pour calculer la bonne période ! Je précise pour la compréhension que notre héroïne est blonde…

2 : j’ai peur. Très peur. D’une énième fausse couche. Une prise de sang s’imposait. Le taux est bon. Ça commence bien. Mais je me souviens aussi de la rentrée 2011 ; qui m’avait amené un joli taux HCG, et qui m’avait emplie d’une confiance… qui a été rudement mise à sac par une fausse couche qui s’est terminée à l’hôpital, et qui m’a énormément blessée puisque j’avais osé me laisser aller à espérer.

Je vais essayer de ne pas faire la même erreur. Ce qui signifie ne pas espérer. Ce qui signifie avoir peur. Je me protège, mais y’a quand même plus joyeux comme début de grossesse…

3: je viens de commencer un boulot. LE boulot que je pensais ne jamais réussir à décrocher. Et pour lequel je fais beaucoup de sacrifices. J’y suis depuis moins d’un mois et demi. Encore plus de 2 mois et demi de période d’essai. Je fais quoi ? Quelle que soit la date de l’annonce (si annonce à faire il y a), elle sera vue comme une trahison par ma hiérarchie. Je n’avais pas prévu de bosser dans ces conditions.

Ça, on a le temps d’y penser. J’espère juste ne pas passer ma vie aux toilettes à vomir (ça risque d’attirer leur attention, non ?). Et faudrait que j’arrête de bailler à longueur de journée.

C’est une excellente nouvelle. Au fond, tout au fond de moi, je suis heureuse. Mais j’ai si peur et je suis si perdue que je n’ose laisser passer même une infime partie de cette joie.

Je suis enceinte. Ce qui, pour moi, est loin de vouloir dire que je vais avoir un bébé.

test

Publicités

11 Réponses to “J’ai un truc à vous dire…”

  1. Voilapapa février 14, 2013 à 10:04 #

    Dis, s’il t’arrive de faire des calculs pour ta banque… À leur place, je m’inquièterais pour l’équilibre des comptes :p
    Pour le reste, tu en as vécu des vertes et des pas mûres. Si t’arrives à te faire confiance, je suis sûr que tu trouveras la bonne attitude, que tu l’as déjà adoptée d’ailleurs.
    J’aime ce petit truc que tu ressens au fond de toi 😉
    J’espère avec toi. De tout mon cœur.

    • moitoutetrien février 15, 2013 à 6:58 #

      Lol!
      Merci ton message m’a beaucoup touché.
      Des bisous pour ton espoir!

  2. cacaboudin février 14, 2013 à 10:05 #

    Donc le vieux truc de dire »mais tu verras si tu arretes d’essayer de faire un bébé il viendra tout seul »ça marche? J’imagine un peu comme cette situation peut etre delicate pr toi,apres tout ce qui se passe dans ta vie depuis quelques temps.
    je ne sais pas si les felicitations sont de rigueur pr le moment,donc je m’abstiens,mais wouah,quand même,quelle nouvelle 🙂

    • moitoutetrien février 15, 2013 à 6:59 #

      Faut croire!!!
      Merci de ta prudence. J’essaie aussi de rester prudente, tout en étant heureuse, mais pas trop…. #brainstorming!

  3. Anne février 14, 2013 à 10:13 #

    Courage la belle je croise tous mes doigts (même ceux des pieds) pour que tu puisses y croire dans quelques semaines et que tout se déroule bien. Toutes ces fausses couches à répétition ça doit être usant physiquement et psychologiquement alors j’imagine que tu ne peux/veux pas y croire pour le moment… on attendra donc tous avec toi, le coeur en l’air de voir ce qui va se passer. on sera là si le cycle infernal continue évidemment et on sera évidemment avec toi pour t’accompagner si tout se passe bien jusqu’au bout ce que je souhaite plus que tout….
    Bref on est là quoi…. et accroche toi petite crevette….

    • moitoutetrien février 15, 2013 à 7:01 #

      Merci merci merci pour tes gentils mots ❤
      Vivre au jour le jour, credo plus vrai que jamais!

  4. eloisebvs février 15, 2013 à 6:28 #

    Faut quand même avouer que n’étant pas avec ton mari du lundi au vendredi + en faisant attention, c’est quand même déjà un warrior cet embryon de s’être implanté 😉
    (C’est presque un Gecko n°2 j’ai envie de dire…)

  5. isalouise2012 février 15, 2013 à 7:31 #

    Il est certain que tout ce que l’on pourra te dire ne te rassura pas et pour cause!! alors la seule chose que je peux te dire, là tout de suite, c’est que même si je ne te connais pas, je vais PENSER TRES FORT A TOI et à ta « crevette » pour qu’elle s’accroche jusqu’au bout et surtout pour que les mois qui arrivent te redonne confiance et sérénité et te baignent de BONHEUR!!!!!!!!!!!!
    Pleins de bisous de soutien et de courage pour cette nouvelle étape dans ta vie :-))

  6. misstatouille février 15, 2013 à 10:05 #

    Je comprends ton sentiment, peur du devenir, peur de l’organisation, peur pour ton taf, mais déjà ça dis-toi que si ils te jettent à cause de ça sans prendre en compte ton travail ce sont de sacrès gros c*ns ….
    gros bisous

  7. sara mars 24, 2013 à 11:12 #

    courage!! rien n’est impossible ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :