Le bonheur des uns fait… le bonheur des autres?

9 Sep

Tu es l’une de mes meilleures amies. Certainement la meilleure. Et ce soir, tu as du m’annoncer une si belle nouvelle du bout des lèvres, comme un aveu coupable. A cause de moi. J’en suis désolée…

Tu es enceinte. J’en suis très heureuse pour toi. Vraiment.

Mais moi, je ne suis pas enceinte. Je n’y arrive pas. Depuis 2 ans, tu suis mon parcours de galère, mes faux espoirs plus ou moins douloureux, mes états d’âme… Evidemment tu es une oreille attentive et bienveillante. Et évidemment, quand vient l’heure d’annoncer ton bonheur, plus rien n’est simple entre nous…

Est-ce que c’est toujours comme ça? Est-ce, quand on a un « problème », nos rapports aux autres, si proches, changent inévitablement? J’aimerai tant que le bonheur des uns fasse le bonheur des autres…

Je m’en veux d’avoir dit que voir partout des bébés souriants et des femmes au ventre éhonté me faisait mal.

Je m’en veux de t’avoir fait rater ton annonce.

Je m’en veux de ne pas avoir réussi à te prendre dans mes bras pour te féliciter.

Je m’en veux de modifier nos relations, de deviner cette gêne dans tes yeux.

Je m’en veux de ne pas réussir à faire ce putain de bébé.

Et je m’en veux de m’en vouloir autant pour tout!!

Je continuerai à te parler de mes espoirs, de mes doutes, de mes craintes, de ma profonde tristesse. J’espère que tu continueras à me parler de tes nausées, de ton ventre gonflé, de tes échographies et des touchers pelviens (ou pas, ça).

Je ne te promets pas de ne pas pleurer.

Je ne te promets pas de ne pas t’envier.

Mais je te promets de ne jamais oublier d’être heureuse pour toi.

au moins on aura pas l’air de 2 cruches comme ça
Publicités

2 Réponses to “Le bonheur des uns fait… le bonheur des autres?”

  1. Sand septembre 12, 2012 à 8:34 #

    Bon…
    Clairement, je ne peux pas ne pas être la 1ere à commenter ce bel article… Ca me rappelle un peu ton blog de mariage, où j’avais voulu en tant que témoin ajouter ma prose avant tout le monde (me rappelle plus si j’avais réussi…).
    Pour ce soir, j’ai encore l’esprit embué par nos frasques nocturnes (on n’a plus l’age… ou plutot on a des gamins !), et il y a 1h que j’ai dit que j’allais me coucher histoire de récupérer un peu avant de tomber sur ton mail. Dc je ne vais pas pouvoir me lancer dans la réponse méritée. Mais mon sentiment du moment qd même ? Put… tu fais chier ! 😉 J’suis fatiguée, j’ai mes hormones qui me travaillent (et tu sais combien elles sont efficaces en toute circonstance !), et toi tu me balances ca ! Tu connais le résultat 😉 C’est pas possible, j’avais dejà pleuré 2 fois cette semaine pour la 1ere rentrée du fiston (une fois officiellement…), pas une 3eme ! Voilà ca résume pr ce soir mais n’explique pas tout.
    Euh juste un truc : on est ok pr ne pas finir en nuisette dans le meme lit hein ? On sait deja assez de trucs l’une sur l’autre pr ne pas avoir besoin de ca on va dire 😉

  2. Toujours moi :-D septembre 12, 2012 à 8:35 #

    Euh… je peux me servir de ton blog comme tribune ? Parce que le problème est qu’on ne va pas s’arrêter là car moi j’ai aussi des choses à dire et que parfois ça va quand même mieux en les disant… 😉 Faisons donc bosser les marchands de mouchoirs !

    J’ai oublié un truc hier soir, embuée comme je l’étais : merci… Merci de m’avoir facilité la tâche en venant de toi-même me poser THE question. Moi aussi je m’en veux de n’avoir pas eu le cran de te le dire par moi-même. Je me suis posée la question sur la façon dont je devrais le faire : peut être en tête à tête histoire que ça passe mieux et de te laisser digérer ; peut être « comme si de rien n’était », avec les autres, histoire que tu ne te sentes pas gênée ; peut être au téléphone, ou par écrit (vu que c’est encore là que je suis la meilleure ;-))… Mais bon bref, je n’ai pas trouvé. Donc non je n’ai pas raté mon annonce à cause de toi, pour la bonne et simple raison que j’ai toujours eu du mal à vous faire ce genre d’annonces de toute façon (cf. comment je vous ai annoncé mon mariage, puis la naissance du 1er loulou…). Peut-être trop d’émotions que je ne suis pas capable de maîtriser pour vous les dévoiler, je n’en sais rien. Donc je m’en veux de t’avoir obligé à faire le 1er pas alors que ça aurait du être à moi. Mais put… on est toutes les 2 des handicapées du sentiment, comment veux-tu qu’on s’en sorte ?!!! 🙂 Et voilà le résultat, quand ça sort, c’est pour de vrai !

    Autre chose : moi je culpabilise de ne pas pouvoir être assez présente dans toute cette histoire, car je ne sais pas quoi dire ou faire pour t’accompagner au mieux ni pour comprendre. Je sais que ta vie virtuelle t’apporte du réconfort, mais ça me fait chier que pour ton premier vrai coup dur, tu doives aller chercher ailleurs ce pour quoi je(nous) devrais(devrions) être capable d’assurer…

    Et merci pour ce que tu as écrit… J’avais dit qu’il me/nous manquait ta déclaration cet été, celle-ci je la prends pour moi et la garde bien au chaud, comme un bon souvenir de début de grossesse et un partage intense entre « cops ».

    Ah et pour être franche : j’espère tellement ne pas avoir à te parler de mes nausées ! Si seulement… Par contre, je vais bien être obligée à un moment de me tourner vers toi comme je le fais toujours pour te parler de mes angoisses, car ouais du bonheur… mais de la trouille aussi. J’ai déjà du mal au 1er mois de grossesse à assumer le taf, la maison, le mari, le loulou, et le second qui n’en est encore qu’au stade de crevette mais qui me fatigue déjà tant… Donc tu feras obligatoirement partie de l’aventure, tout comme je tacherai de prendre part à la tienne afin de ne surtout, surtout pas nous éloigner. N’arrêtons pas les discussions sans fin sur les bancs, au resto, ou chez les unes et les autres !

    Bon bah voilà, cette fois je crois que j’ai fini (v’là le pavé en même tps !). Maintenant on arrête hein ? Suis trop fatiguée pour supporter 🙂 ! Et j’aurai le droit de te faire la bise la prochaine fois qu’on se voit ??? 😉
    De gros bisous parce qu’une fois n’est pas coutume ! (V. te donnera l’adjectif adéquat pour les accompagner, je n’ai plus la capacité d’en chercher un valable ;-))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :